Psychopathe animalier

Publié le par dans8mois

Quelles terribles pulsions, quelle insondable noirceur se cachent dans le coeur de Mr B.? A la fin des années 80 cet homme agé aujourd'hui de 34 ans est accusé d'avoir massacré au moins 18 animaux de compagnie dans la ville de Montpellier. Une explosion de violence, d'une brièveté et d'une intensité qui surprend même les spécialistes.

Selon Midi Libre, deux chats ont été coupés en deux et disposés bien en évidence devant la maison de leurs propriétaires. Selon la police, un des animaux avait été disposé de manière à créer un effet de choc. Les autres ont également subi un traitement affreux. Eventrés, découpés avec un instrument tranchant, certains minets avaient été dépouillés de leur fourrure, d'autres s'étaient fait enterrer vivant. Dans la plupart des cas, les cadavres mutilés ont été abandonnés dans le jardin de leur propriétaire. Aucune trace de sang n'ayant été découverte vers les corps suppliciés.

«Toute cette affaire est une immense tragédie, a réagi Marie F. dont le chat s'est fait arracher les yeux et découper le museau. Ça me rend malade."  "C'est choquant de penser que quelqu'un qui vit avec vous peut faire ça", a commenté George F. qui a perdu sa chatte noire, «Miss-Kittin».

Les copains du suspect, fils d'une pharmacienne et d'un maitre yogi, peinent à croire que leur pote ait pu commettre de telles horreurs. Ils sont persuadés que l'on se trompée de personne. «Il est vachement cool, a affirmé Christophe P., un ami âgé de 36 ans. Il a l'air normal, j'ai été à plusieurs fêtes chez lui.» Denis P., alors adolescent qui vivait dans la maison voisine, a commenté: «Si ce n'est pas lui, sa vie est foutue.»

INTERVIEW

Camille C. Psychocriminologue

«Les psychopathes torturent les animaux pour apprendre»

«J'ai rencontré beaucoup de psychopathes dans ma vie professionnelle, explique Camille C.. Mais je n'ai jamais entendu parler d'autant de cas de violence comme cela semble être le cas avec ce jeune Montpellierain. Ce rythme effréné est inhabituel.» La spécialiste ne se risque cependant pas à affirmer que le jeune homme deviendra un tueur cruel. Il insiste pour dire que tous ceux qui font du mal à des animaux ne se transforment pas en meurtriers sanguinaires. Mais ces comportements indiquent que la probabilité de faire ultérieurement du mal à des humains est grande. «Tous les psychopathes sadiques avérés ont commencé leur carrière en s'en prenant à des animaux. Cela leur sert d'apprentissage et d'entraînement. Ils acquièrent des «compétences» qu'ils pourront utiliser sur des humains plus tard.»
«Ils ne comprennent pas les émotions des autres»

Il y a d'autres raisons qui poussent les sadiques à commettre des horreurs. «Souvent, ces gens ne ressentent pas d'empathie pour les humains ou les animaux. Ils ne comprennent pas les émotions des autres. Ils les torturent pour voir leurs réactions et pourquoi leurs victimes crient ou pleurent lorsqu'ils leur font du mal.» Les fantasmes jouent aussi un rôle dans ces actes de cruauté. «Les sadiques ressentent un sentiment de puissance lorsqu'ils contrôlent leur victime. Dans le cas de sévices sur des chats, qui sont des animaux difficiles à maîtriser, leur ego est flatté car cela demande des compétences particulières.»

D'autres raisons font des chats des victimes fréquentes d'individus dérangés. «Premièrement, ce sont des animaux très répandus. Ensuite, ils font moins de bruit que les chiens. Ils sont souvent pris pour cible aussi en raison d'une forme de jalousie de la part de leurs bourreaux. Ceux-ci ne supportent pas l'affection que leurs maîtres leur portent. Ils prennent du plaisir à faire souffrir l'animal et par ricochet à son propriétaire.»

Traitement peu convaincant

Pour Camille C., le jeune Montpellierain va faire l'objet d'une évaluation psychologique avant de commencer un traitement. «On va probablement essayer de l'aider en tentant de le rendre plus empathique envers autrui. Les résultats ne sont en général pas très convaincants.» N'est-ce pas un peu étonnant que ce garçon suspecté d'avoir massacré 18 animaux domestiques soit décrit par ses amis comme quelqu'un d' obstiné, sympathique et chaleureux? «Il n'est pas rare que les actes les plus horribles soient commis par les personnes les mieux acceptées dans leur communauté, les moins problématiques. Ce qui surprend toujours.»

Publié dans enquête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ailleurs 07/12/2009 12:18


Dans une autre vie ce jeune homme était une souris


un connaisseur 12/10/2009 22:08


Moi je n'ai rien à dire sinon que la myxomatose est une maladie qui a ravagé des colonies entières de lapins et que cette maladie a été diffusée par l’homme. De là à dire que Mr.B. est le coupable,
j'en sais rien, mais je dis ça je dis rien.